Ensemble des techniques et des services qui associent les ressources de l’informatique et celles des télécommunications. Synon. vieilli téléinformatique.Le paradoxe, c’est que beaucoup des techniques (la télématique, la mini-informatique, la robotique) que l’ordre industrialiste développe actuellement pour perpétuer sa domination peuvent être facilement retournées contre cet ordre et accélérer sa décomposition (Le Nouvel Observateur, 27 sept. 1980, p. 115, col. 3).

Réseau télématique; révolution télématique. Avec l’arrivée de l’ère télématique, c’est un grand remue-ménage qui se prépare: des matériels jusque-là réservés aux professionnels − ou encore inexistants − vont être à la disposition du grand public (Le Point, 2 mars 1981, p. 105, col. 2).

Ensemble des services, autres que les services télégraphiques et téléphoniques, qui peuvent être obtenus par les usagers d’un réseau de télécommunication (télécopie, téléécriture, vidéographie, etc.). Télématique grand public. Il s’agit surtout, comme dit M. Segard, « d’obtenir du gouvernement qu’il dise tout haut qu’il compte sur la poste ». Façon de décomplexer les postiers, (…) de les rassurer solennellement sur leur avenir, qu’un récent rapport prétendait, un peu vite, condamné par le développement de la télématique (L’Express, 7 oct. 1978, p. 116, col. 2).